ce keum à Limoges a une bite géniale

0
3232

vieux, truc de dingue pour toi ! un délire drôlement chaud. comme ça, je glandais vers le monoprix du centre de Limoges, nonchalamment, Il faisait beau, c’était agréable, c’était une après midi de juillet. J’ai fais une pause dans un restaurant familial au hasard pour boire un pastaga. je portais des fringues vraiment cool, pas mal sans pour autant être trop délurée . J’étais en manque de baise et j’avais à fond envie de baiser . J’ai envoyé des messages sur facebook à blanc. . J’ai tout à coup repéré un mec juste à coté. Comme un collégien, j’ai utilisé une approche idiote pour attirer son attention. il exhibait un grand et beau sourire qui m’a accroché. le gars était châtain, pas très grand, enfin et surtout, un pantalon de toile gris très moulant qui ne laissait aucun doute sur la grosse boule entre ses jambes.

après quelques minutes, il m’a filé son numéro de portable. pour se revoir .

J’étais content et l’idée de passer la soirée avec un homme aussi chaleureux m’émoustillait carrément. Ca m’a méga mit la pêche.

Le rencard était près de la rue. Rapidement la soirée a très vite tourné autour d’un seul et unique thème : niquer. Sans détour, je lui ai demandé de prendre le dessert dans ma chambre d’hôte. Ni une ni deux, il a acquiescé aussitôt.

après s’être installé dans le salon, J’ai allumé mes lumières colorées pour nous mettre en forme, Le keum m’a alors agripper sans ménagement par les couilles et m’a rouler une pelle. Je bandais très dure. c’était énorme on a roulé par terre. le type a retiré mon futal sans égard je lui ai fait une pipe. Je lui ai patiemment nettoyer le sexe tout en lui caressant les valseuses c’était une lope . Il ne s’arrêtait pas.

En le travaillant au corps Le gars a fini par tout lâcher sur ma gueule. Il a hurlé d’orgasmes, j’étais trop chaud que j’ai joui quasi en même temps.

Comme d’hab’, j’ai pris en photo sa queue.
Et le cliché

Tu as aimé ? Alors envoie à tes potes cette histoire de cul