Home Blog Page 3

Plan cul gay dans les arènes de Nîmes

0

salut un rapide sujet sexy. pour se faire plaisir, rien que pour le kiff, je glandais vers le leclerc du centre de Nîmes, tranquille, Il faisait beau, c’était chaud, c’était une chouette après midi de mai. J’étais dans un bar quelconque pour boire un bloody mary. je portais une tenue plutôt classe, hyper près du corps sans pour autant être non plus si flashy . J’étais en manque de zob et j’avais grave envie de baiser un peu. J’ai envoyé des messages sur facebook tous sans réponses. Ca m’a déprimé. J’ai capté un type . Comme un collégien, j’ai utilisé une technique standard pour l’aborder. le mec était châtain, assez grand, il rayonnait avec un grand et très sexy sourire qui m’a séduit. enfin et surtout, un pantalon en cuir marron super près du corps qui laissait poindre une boule visible sur son entrejambe.

après quelques minutes, il m’a passé son tel. On est tombé d’accord pour se voir .

J’étais très content et un plan avec un gars aussi open m’excitait méchamment. Ca m’a super donné le sourire.

Notre RDV était pas loin du lycée… dont j’ai oublié le nom ! Je ne vais pas te la raconter le rencard n’a fait que tourner autour d’un seul et même thème : la baise. Sans détour, je lui ai demandé de rappliquer chez moi. Ni une ni deux, il a dit oui presto.

quand on est arrivé dans le living, pour se mettre en forme, J’ai allumé des bougies Le mec m’a chopé sans réserve cash par les couilles et m’a rouler une pelle. J’avais la gaule grave. on a fait l’amour par terre. le mec a arraché mon futal sans égard c’était ultime c’était une véritable sex machine. Juste pour signaler, Il ne débandait pas. je lui ai sucé la queue. Je lui ai professionnellement astiquer la queue tout en lui massant les burnes

Après mon travail de pro Le mec a réussi se vider les roustons dans ma face. Il a pleuré de plaisir, j’étais trop à fond que j’ai joui en simultané.

Comme j’aime le faire, je l’ai pris en photo.
Et la tof

Que de souvenirs… Alors partage la photo de sa bite

J’ai niqué un inconnu à Clermont-Ferrand

0

cher ami, là, tu vas kiffer, un petit sujet bandant. heureux, je me baladais du coté de Clermont-Ferrand, Le temps était changeant, c’était une matinée de mai. avec une tenue assez sexy, hyper affriolante sans être trop voyante . J’étais tranquille dans un resto pour boire un cappucino. J’étais en manque de sexe et j’avais à fond envie de me vider les boules sans plus tarder. J’ai tchaté sur FB pour que dalle. Ca m’a démotivé. J’ai tout à coup capté un mec en face. Comme un collégien, j’ai utilisé une approche trop idiote pour faire le premier pas. le keum était poivre et sel, pas trop grand, il exhibait un grand sourire qui m’a séduit. mais surtout, un jeans couleur vert menthe très près du corps qui ne laissait aucun doute sur la grosse boule au niveau de sa zob.

Au fil de la discussion, j’ai eu son portable. pour se voir ce soir.

Ca m’a donné le sourire. J’étais très content et la discussion avec un type aussi sympa m’intéressait.

On s’est retrouvé dans un restaurant pas loin du boulevard… dont j’ai oublié le nom ! Trêve de blabla la rencontre n’a fait que tourner autour d’un seul sujet : le cul. je lui ai dit de venir chez moi. Il était chaud, il a dit oui de suite.

pour le mettre dans l’ambiance, après s’être installé dans le salon, J’ai allumé du poppers Le mec m’a alors pris sans attendre par les couilles et m’a rouler une pelle. J’avais la trique très dure. on a baisé sur la moquette. le gars a arraché mes vêtements sans égard c’était ultime je l’ai sucé. Je lui ai patiemment nettoyer le zob c’était une vraie sex machine. Pour dire, Il ne débandait pas.

En le travaillant au corps Le mec a fini par éjaculer dans ma bouche. Il a hurlé de plaisir, j’étais tellement excité que j’ai éjaculé quasi en simultané.

Comme d’hab’, je l’ai pris en photo.
voilà la tof

Tu as kiffé ? Alors envoie à ton entourage cette histoire

Pffuuu, matte moi une peu cette bite mec !

0

yo prêt pour un truc kifant ? un sympathique délire bien sexy. pour toi, je glandais en centre ville de Montpellier, pour aller voir un ami Il faisait beau, c’était nickel, c’était une belle soirée de mars. je portais des vêtements hyper chouette, grave sans pour autant être trop excentrique . Je me suis arrêté dans un gourbis au hasard pour boire un café. J’étais de très bonne humeur et j’avais grave envie de me faire un plan Q rapido. J’ai twitté pour rien. . J’ai tout à coup noté un gars . Comme un collégien, j’ai utilisé une technique conne pour l’aborder. il avait un grand et beau sourire qui m’a plu. le gars était blond, assez grand, et surtout, un pantalon en cuir couleur champagne super moulant qui ne cachait rien de la boule visible au niveau de sa bite.

Au fil de la discussion, il m’a filé son numéro de téléphone. On est tombé d’accord pour se voir ce soir.

J’étais super content et l’idée de passer la soirée avec un bonhomme aussi open m’intéressait. Ca m’a super donné la pêche.

Le rencard était à coté de la fac Georges Brassens. Trêve de blabla le dîner n’a fait que tourner autour d’un seul et unique thème : niquer. Cash, je lui ai proposé de finir la soirée dans mon loft. il a donné son accord.

quand on est arrivé chez moi, J’ai allumé la radio histoire d’être dans l’ambiance, Le gars m’a alors attrapé illico par la taille et m’a rouler une pelle. . il m’a baisé sur la moquette. c’était ultime le mec a arraché mes vêtements sans ménagement je l’ai sucé. Je lui ai efficacement sucer le pénis c’était une vraie machine. Il ne s’arrêtait pas.

Après quelques minutes de travail L’homme est arrivé par jouir . Il a crié de jouissance, j’étais trop chaud que j’ai joui aussi en simultané.

Comme le veut la coutume, je l’ai pris en photo.
Et la tof

Trop bon non ? Alors envoie à tes potes ce plan cul

Rencard gay et bien chaud sur le vieux port à Marseille

0

curieux et fier visiteur que tu es, prêt pour un truc kifant ? en passant, un partage bien sexy. nonchalamment, je me baladais dans le vieux Marseille, j’avais une tenue super sexy, très affriolante sans pour autant être non plus tant voyante . J’étais dans un gourbis au pif pour boire un martini. Le temps était beau, c’était une après midi de mai. J’étais en manque de sexe et j’avais grave envie de baiser sans plus tarder. J’ai passé un max de coup de téléphone à blanc. Ca m’a énervé. J’ai alors capté un mec à la table d’à coté. Comme un adolescent, j’ai utilisé une méthode super conne pour l’aborder. le gars était poivre et sel, plutôt grand, il rayonnait avec un grand et beau sourire qui m’a accroché. enfin et surtout, un pantalon en cuir marine très près du corps qui ne cachait rien de la bosse visible entre ses jambes.

En discutant avec lui, il m’a passé son numéro de portable. Rendez-vous était pris pour se voir le soir même.

J’étais super content et la drague avec un homme aussi sympa m’intéressait complètement. Ca m’a super mit le sourire.

Le rencard était dans un resto à coté de la rue Clémenceau. En résumé le rendez-vous a très vite tourné autour d’un seul et même propos : le cul. Direct, je lui ai demandé de venir dans ma chambre d’hôte. Ni une ni deux, il a accepté de suite.

quand on est arrivé dans la cuisine, J’ai allumé la TV et je me suis mis sur une chaine musicale histoire d’être dans l’ambiance, Le mec m’a alors agripper illico par la taille et m’a bécoté. . on a roulé par terre. le keum a viré mon pantalon sans précaution c’était sensass je l’ai sucé. Je lui ai doctement nettoyer la colonne tout en lui caressant les boules c’était une véritable sex machine. Pour dire, Il ne débandait pas.

Après quelques minutes de travail Le gars est arrivé par tout lâcher dans ma bouche. Il a crié de plaisir, j’étais trop dans le moment que j’ai eu un orgasme quasi en simultané.

Comme le veut la coutume, j’ai pris en photo sa queue.
voilà la photo

Tu as kiffé ? Alors envoie à tes potes ce plan cul

Trop beau mec qui m’a sucé à Clermont

0

curieux et fier visiteur que tu es, un sympathique délire super chaud. tiens en passant, je me trouvais vers le Lidl du centre de Clermont-Ferrand, insouciant j’étais habillé avec des habits plutôt cool, très moulant sans pour autant être si fofolle que ça. J’étais à l’aise dans un gourbis pour boire vite fait. Le temps était sympa, c’était une matinée de janvier. J’avais les couilles pleines et j’avais très envie de niquer à fond. J’ai envoyé des textos en vain. Ca m’a . J’ai alors vu un homme dans la rue. Comme un noobs, j’ai utilisé une technique trop standard pour l’aborder. avec un grand sourire qui m’a plu. le type était blond, assez grand, mais surtout, un futal de toile blanc cassé bien près du corps qui ne cachait rien de la belle bosse au niveau de sa zob.

De fil en aiguille, j’ai eu son téléphone. On est tombé d’accord pour se voir ce soir.

Ca m’a illico donné la forme. J’étais super content et la discussion avec un bonhomme aussi sympathique m’émoustillait carrément.

Notre rendez-vous était près de l’avenue Francois Mitterand. Bref le rendez-vous n’a fait que tourner autour d’un seul et même propos : niquer. Cash, je lui ai proposé de venir dans mon loft. Il était à fond, il a été d’accord immédiatement.

une fois dans le living, histoire d’être dans l’ambiance, J’ai allumé la radio Il m’a agripper illico par les hanches et m’a mis la langue sur la mienne. . c’était ultime il m’a baisé au sol. le keum a retiré mes fringues sans précaution c’était une lope gourmande. Juste pour signaler, Il ne se retenait pas. je lui ai fait une pipe. Je lui ai doctement astiquer le sexe tout en lui caressant les valseuses

En le travaillant au corps Il a fini par juter sur ma gueule. Il a émis des râles de jouissance, j’étais tellement dans le moment que j’ai eu un orgasme en même temps.

Comme le veut la coutume, je l’ai pris en photo.
Et la photo

Tu as aimé ? Alors envoie à tes potes ce plan cul

place Clémenceau : meilleure baise EVER !

0

un rapide sujet bien gay. tu sais quoi ? pour toi, insouciant je me trouvais vers le casino du centre de Perpignan, Le temps était juste comme il fallait, c’était une soirée de mai. je portais une tenue hyper chouette, légèrement près du corps sans pour autant être si délurée . J’étais peinard dans un boui-boui au pif pour boire un jus d’orange. J’étais en manque de baise et j’avais très envie de baiser un mec un coup. J’ai passé des coup de téléphone dans le vent. . J’ai tout à coup vu un gars . , j’ai utilisé une approche trop nunuche pour entrer en contact. le mec était blond, pas trop grand, il affichait un grand et magnifique sourire qui m’a vachement plu. enfin et surtout, un jeans vert de gris très moulant qui ne laissait aucun doute sur la boule visible sur son entrejambe.

Rapidement, j’ai pu connaître son numéro de portable. Rendez-vous était pris pour se faire un truc le soir même.

Ca m’a super mit la forme. J’étais hyper content et l’idée de passer la soirée avec un homme aussi sympa m’excitait méchamment.

Notre rendez-vous était à coté de la place Clémenceau. Trêve de blabla le rendez-vous a très vite tourné sur un seul et même sujet : baiser. Sans détour, je lui ai demandé de prendre un dernierverre à mon appart. Ni une ni deux, il a acquiescé d’emblée.

J’ai allumé mes lumières colorées pour se mettre en forme, après s’être installé dans le living, Le gars m’a alors chopé sans douceur direct par la taille et m’a embrassé. . on a baisé à même le sol. c’était génial le mec a retiré mes vêtements sans ménagement c’était une vraie sex machine. C’est simple, Il ne se relâchait pas. je lui ai fait une fellation. Je lui ai professionnellement astiquer la bite tout en lui caressant les burnes

Après mon travail de pro Le type a fini par éjaculer sur ma gueule. Il a pleuré d’orgasmes, j’étais tellement chaud que j’ai eu un orgasme en simultané.

Comme j’aime le faire, j’ai pris en photo sa bite.
Et le cliché

Cool hein ? Alors fait tourner ce plan cul

J’aurai trop aimé me la prendre dans le cul celle là

0

vieux, rien que pour le kiff, comme ça, un petit délire super porno. de bonne humeur, je me trouvais au centre ville de Besançon, j’étais habillé avec des habits très cool, bien près du corps sans pour autant être non plus trop déluré que ça. J’étais tranquille dans un restaurant au pif pour boire un coup. Le temps était beau, c’était une chouette soirée de mai. J’avais faim de zgeg et j’avais grave envie de baiser un peu. J’ai tchaté sur FB en vain. . J’ai repéré un gars à la table d’à coté. Comme un adolescent, j’ai utilisé une méthode trop cul-cul pour entrer en contact. un grand sourire qui m’a tout de suite plu. le mec était roux, assez grand, mais surtout, un falzar de toile couleur lavande bien moulant qui laissait poindre une grosse bosse visible entre ses jambes.

Rapidement, j’ai pu connaître son numéro de portable. On a fixé un RDV pour se faire un plan le soir même.

J’étais super ravi et un plan avec un gars aussi ouvert m’intéressait carrément. Ca m’a grave donné la forme.

Le RDV était dans un bar pas loin du lycée Jean Jaures. Je ne vais pas te la raconter la soirée n’a fait que tourner autour d’un seul et unique sujet : le sexe. Cash, je lui ai proposé de rappliquer dans mon loft. il a dit oui sur-le-champ.

après s’être installé dans la chambre à coucher, pour se mettre dans l’ambiance, J’ai allumé des bougies poppers Mon amoureux m’a pris sans réserve illico par les couilles et m’a rouler une pelle. . c’était énorme le mec a dégagé mon futal sans précaution comme un bourrin, il m’a baisé au sol. je lui ai fait une turlute. Je lui ai patiemment nettoyer la biroute c’était une lope . Juste pour signaler, Il ne s’arrêtait pas.

L’homme a finalement se vider les burnes . Il a crié de plaisir, j’étais trop chaud que j’ai eu un orgasme en simultané.

Pour mon plaisir perso, j’ai pris en photo sa biroute.
voilà sa bite

Cool hein ? Alors partage la photo de sa bite

Je lui bouffé le gland à cette lope !

0

cher ami, un rapide sujet gay. envie de ta dose de belle bite ? pour toi, d’humeur légère, je marchais à coté de Besançon, Le temps était nickel, c’était une soirée de novembre. Je me suis arrêté dans un boui-boui pour boire une Vittel. avec un style vestimentaire très cool, assez moulant sans pour autant être si excentrique . J’étais en manque de zob et j’avais très envie de baiser sans plus tarder. J’ai envoyé des textos pour que dalle. . J’ai d’un coup noté un mec en face. Comme un ado, j’ai utilisé une technique super à la con pour faire le premier pas. il exhibait un grand et très sexy sourire qui m’a plu. le mec était blond, plutôt grand, mais surtout, un falzar en tweed bleu foncé hyper moulant qui ne cachait rien de la bosse visible au niveau de sa bite.

En blablatant de tout et de rien, j’ai pu connaître son téléphone. Rendez-vous était pris pour se faire un plan cul .

Ca m’a illico mit le sourire. J’étais super heureux et la rencontre avec un gars aussi formidable m’excitait au plus haut point.

Le rencard était près du collège. Bon, pour faire court la rencontre n’a fait que tourner autour d’un seul sujet : le sexe. je lui ai proposé de venir dans ma chambre d’hôte. J’ai pas eu à le pousser, il a accepté immédiatement.

J’ai allumé la radio après s’être installé dans la cuisine, pour le mettre en forme, Le type m’a alors pris sans réserve cash par la taille et m’a bécoté. . c’était super on a baisé par terre. comme un malade, le type a viré mes vêtements sans ménagement c’était une véritable lope gourmande. C’est simple, Il ne s’arrêtait pas. je lui ai biberonné la queue. Je lui ai tendrement astiquer la colonne tout en lui caressant les burnes

En le travaillant au corps Le gars est arrivé se vider les couilles dans ma face. Il a émis des râles d’extase, j’étais trop à fond que j’ai éjaculé aussi en même temps.

Pour mon plaisir perso, j’ai pris en photo sa bite.
Et la tof

Trop bon non ? Alors partage la photo de sa bite

Une belle bite à savourer jusqu’aux couilles

0

cher lecteur, aujourd’hui, tu sais quoi ? un petit partage bien chaud. je me baladais dans la direction de Créteil, sereinement, avec une tenue vraiment sympa, assez moulante sans être trop voyante que ça. Je me suis calé dans un bar au hasard pour boire une pina coloda. Le temps était un peu frais, c’était une chouette après midi de février. J’avais faim de sexe et j’avais très envie de baiser un mec un peu. J’ai passé beaucoup coup de téléphone pour rien. Ca m’a déprimé. J’ai noté un mec en face. , j’ai utilisé une technique trop standard pour l’aborder. le keum était châtain, assez grand, avec un grand et magnifique sourire qui m’a tout de suite plu. enfin et surtout, un futal en tweed couleur vert menthe super moulant qui laissait poindre une grosse bosse visible au niveau de sa queue.

En parlant, j’ai eu son portable. On est tombé d’accord pour se voir le soir même.

Ca m’a méga donné la gaule. J’étais très content et la drague avec un bonhomme aussi formidable me donnait du baume au coeur.

Notre RDV était à coté de la fac Jean Jaures. Sans grande surprise la rencontre n’a fait que tourner autour d’un seul thème : la baise. Sans détour, je lui ai demandé de venir dans mon loft. Il était partant, il a hoché de la tête d’emblée.

J’ai allumé des bougies quand on est arrivé dans le salon, histoire d’être à l’aise, Le gars m’a chopé cash par les hanches et m’a bécoté. J’avais la trique dure. c’était dingue il m’a niqué sur la moquette. le gars a dégagé mon froc sans précaution je lui ai fait une turlute. Je lui ai longuement astiquer popol tout en lui massant les boules c’était une sex machine. C’est simple, Il ne débandait pas.

Après quelques minutes de travail Le mec a fini par jouir dans ma face. Il a crié de jouissance, j’étais trop chaud que j’ai joui aussi en même temps.

Pour mon plaisir perso, j’ai immortalisé sa queue.
Et le cliché

Kiffant ? Alors partage ce plan cul

Petit grassouillet avec une belle petite bite

0

vieux, là, prêt pour un truc kifant ? un sujet super chaud. en pause déjeuner je marchais au centre ville de Poitiers, J’étais dans un café pour boire un cappucino. je portais des habits vraiment cool, très près du corps sans être non plus trop excentrique . Le temps était changeant, c’était une belle matinée de février. J’avais les couilles pleines et j’avais très envie de me vider les burnes rapido. J’ai passé pas mal de coup de téléphone à blanc. Ca m’a . J’ai noté un gars à la table d’à coté. , j’ai utilisé une approche trop à la con pour capter son attention. le mec était châtain, plutôt grand, il avait un grand sourire qui m’a énormément plu. et surtout, un falzar en cuir beige super près du corps qui ne laissait aucun doute sur la grosse boule visible au niveau de sa queue.

après quelques minutes, j’ai pu connaître son numéro de tel. On a fixé un RDV pour se revoir en fin de journée.

J’étais heureux et la discussion avec un mec aussi open m’excitait. Ca m’a illico donné la pêche.

Notre rendez-vous était dans un resto près du lycée Georges Brassens. Bref notre tête à tête a très vite tourné sur un seul propos : niquer. Entre la poire et le fromage, je lui ai demandé de rappliquer dans ma chambre d’hôte. J’ai pas eu à répéter, il a accepté.

après s’être installé dans la cuisine, afin de se sentir plus à l’aise, J’ai allumé des bougies Le type m’a alors saisi sans ménagement par les couilles et m’a mis sa langue au fond des amygdales. . on a roulé sur la moquette. c’était merveilleux le gars a arraché mes habits sans égard comme un fou, je lui ai sucé le zob. Je lui ai professionnellement nettoyer le pénis c’était une vraie machine. Pour dire, Il ne s’arrêtait pas.

En le travaillant au corps Le type a finalement par juter sur mon visage. Il a crié d’orgasmes, j’étais tellement chaud que j’ai éjaculé en simultané.

Comme d’hab’, j’ai pris en photo sa biroute.
Voici la tof

Tu as kiffé ? Alors fait tourner cette page